16/01/2007

TRISTE !

Bonjour à tous !

Une voiture s'engouffre dans le métro bruxellois

Ce mardi, vers 3 heures du matin, une voiture a traversé la station de métro Etangs Noirs à Molenbeek (Bruxelles) jusqu'au bas des escaliers. Selon des témoins qui ont été réveillé par du vacarme, deux hommes à bord d'une voiture Ford Fiesta ont forcé le volet métallique de la station Etangs Noirs à Molenbeek après avoir emprunté au moyen de leur véhicule les escaliers qui mènent de la place Etangs Noirs en surface à la mezzanine de la station, un étage en sous-sol intermédiaire entre la place et les quais.

Suite au choc, l'airbag du conducteur s'est déclenché. Le capot et la partie avant de la petite voiture ont été endommagés. Le conducteur a poursuivi sa route passant entre les bornes de validation des tickets et de paiement et a plongé la voiture dans une seconde rampe d'escalier menant celle-là au quai de la station. Le véhicule n'a toutefois pas pu regagner le quai, restant coincé au niveaux des dernières marches, dans l'escalier, à côté des escalators. Les roues avant de la voiture touchaient le sol du quai.

L'épave a été repérée ce mardi par une équipe de maintenance de la STIB qui a avisé la police. La voiture a été tractée jusqu'au sol sur le quai. Le laboratoire de la police fédérale s'est rendu sur les lieux et aurait prélevé plusieurs traces d'empreintes laissées sur le véhicule.

Des barrières ont été placées autour du véhicule qui restera sur le quai toute la journée et sous surveillance de la police. L'épave sera amenée à la fourrière de la police judiciaire. Des images ont été prises par des caméras de surveillance de la station. Ces caméras numériques couleurs ont été placées par la STIB fin 2005 et offrent une excellente résolution, assure le porte-parole de la STIB.

La STIB va déposer plainte et compte se constituer partie civile. Des dégâts ont été causés au niveau du volet de la station, de certaines marches et de la rambarde du second escalier mais restent limités. La STIB s'interroge sur le mobile qui a poussé les auteurs a vouloir rejoindre par véhicule les quais. "La conduite était minutieuse. Il ne s'agissait pas d'un rodéo comme on le pensait au départ" a indiqué Jean-Pierre Alvin. Les auteurs n'étaient pas à la recherche d'argent, fait encore remarquer le porte-parole de la STIB puisque la voiture n'a pas servi comme véhicule bélier à endommager les bornes de paiements.

La STIB constate également que des fausses plaques d'immatriculation avaient été posées sur le véhicule et qu'il est donc peu probable que ce dernier venait d'être volé.
Triste comportement une fois de plus ! Il n' y a plus qu'à espérer que les auteurs soient sévèrement punis !
Ciao, ciao !

Commentaires

Heu ... ce ne sont pas les plaques de GREG WILLIS par hasard ?

Écrit par : H. | 16/01/2007

T'as rien compris... C le nouveau materiel stib!!!
Plus pratique... Plus compact avec autant de place!!!
Et coute moins cher!!!
Etang noir... La, je suis surpris!!!
Y a jamais rien qui se passe la!!!
mustang68

Écrit par : mustang68 | 17/01/2007

Les commentaires sont fermés.