01/12/2007

MATCH A OUBLIER !

Bonjour à tous !

Pour nos amis Français, Suisses, Canadiens et tous les autres qui lisent ce blog.

Voici le compte rendu du match au sommet de la "Jupiler league". (Source La Dernière heure-Les Sports) Match décevant !

Ni Anderlecht, ni le Standard ne méritaient de gagner

2643

Anderlecht 0 - 0 Standard : un match nul décevant et trop peu d'occasions.

ANDERLECHT Souvent les sommets s'avèrent décevants. Cet Anderlecht - Standard de vendredi n'a pas échappé à la règle. Un match nul, logique, a sanctionné une rencontre globalement pénible, émaillée de nombreuses fautes et trop rarement emballante.

Le début de la rencontre fut à l'avantage des Liégeois, par la suite, les Bruxellois ont nettement équilibré les échanges. Mais jamais, tout au long de 90 minutes, une formation n'a paru capable de prendre un net avantage sur sa rivale.
Le film de la rencontre quart d'heure par quart d'heure:
Le Standard tire le premier
Le premier quart d'heure est à l'avantage du Standard qui force les premières occasions. Moins d'une minute après le coup d'envoi, puis après deux minutes de jeu à peine, les Rouches se montrent menaçants. Alors qu'Anderlecht tente de sortir de son camp, Fellaini hérite de la toute première grosse occasion peu avant la 10e minute. Mais Zitka écarte d'une belle parade la tête du Standardman. Aux points, le Standard remporte, nettement, ce premier quart d'heure.
Anderlecht rétablit l'équilibre
Le deuxième quart d'heure est plus équilibré. Le Standard permet à Anderlecht d'entrer, peu à peu, dans la partie. À la 18e minute, Goor a l'occasion d'ouvrir le score. Seul face à Zitka, il opte pour un lob difficile. ( Heureusement pour nous, il faut bien entendu lire seul face à Espinoza !)Un mauvais choix, car son envoi passe au-dessus de la cage du gardien liégeois. Au rayon des occasions franches, les deux équipes sont désormais à égalité.
But annulé !
Alors que la pluie vient jouer les trouble-fête, la partie s'avère moins agréable à suivre, les fautes se multipliant au fil des minutes. Anderlecht hérite d'une nouvelle grosse occasion à la 32e. Hassan botte un coup franc que Wasilewski reprend à côté.
Dix minutes plus tard, deux Anderlechtois se retrouvent quasiment seuls face à Espinoza. Legear trompe le gardien du Standard, mais l'arbitre a sifflé, son juge de touche ayant levé son drapeau. Cela s'est passé très vite, seules les images de la télé, peuvent témoigner que Legear n'était pas en position hors-jeu. Le but est néanmoins annulé. Peu avant la fin de la première période, Dante commet une faute grossière sur Legear. Comme Pollack auparavant, le Standardman profite de l'indulgence de M. Allaerts.
Espinoza sauve les meubles
La reprise s'avère aussi brouillonne que la fin de la première période. Dufer obtient une première occasion mais ensuite, c'est surtout Anderlecht qui se montre le plus dangereux. À la 53e sur un centre de Legear, Hassan se détend bien de la tête, mais Espinoza a un joli réflexe et permet au Standard de demeurer dans la course. Désormais, l'avantage, aux points toujours, est aux Anderlechtois. À la 59e, Dante, auteur de plusieurs fautes déjà dont une, suspecte, dans son grand rectangle, reçoit la première carte jaune du match. Après une heure de jeu, on est, globalement déçu, par le niveau du jeu.
Le temps des cartons
M. Allaerts a mis du temps à les sortir, voici le temps des cartons, ce qui témoigne que le jeu a tendance à se dégrader. Alors qu'Ingrao a remplacé Dufer et Mpenza est entré à la place de Legear, le match gagne en intensité...négative. Mbokani, que le public anderlechtois n'a pas arrêté de siffler, hérite à son tour de la jaune. Puis Pollack, qui n'en est pas à sa première faute méchante en prend une également et, dans la foulée, Sarr est aussi réprimandé. Il n'y a plus grand chose à voir, si ce n'est des joueurs qui s'énervent.
À la 78e, De Man remplace Pareja.
Pénible fin de match
À la 82e, Akin, réclamé par le public mauve prend la place de Hassan, pas trop heureux dans ce match. Quatre minutes plus tard, Oneywu écope à son tour d'un carton. Comme la pluie, ceux-ci tombent, désormais, à une cadence régulière. Pour le reste, il n'y a plus grand chose à voir. Et quand l'arbitre siffle, on est presque content que cela soit terminé. Dommage...
Les équipes :
Anderlecht : Zitka, Wasilewski, Pareja (79e De Man), Juhasz, Deschacht, Legear, (68e Mpenza), Biglia, Polak, Hassan, Goor, Frutos.
Standard : Espinoza, Marcos, Onyewu, Sarr, Dante, Dufer (67e Ingrao), Fellaini, Defour, Witsel, Mbokani (74e
De Camargo), Jovanovic.

Joël Godaert

Ciao, ciao !

Les commentaires sont fermés.