19/12/2007

MUSTANG DANS MA DH !

Bonjour à tous !
STIB (photo) 070 09.11.2006. (Small)

Christophe, chauffeur de bus, a été attaqué par un automobiliste. Pourtant, l'assurance refuse de l'indemniser.

Bruxelles : C'est véritablement furieux que Christophe a pris contact avec nous... "Alors, ça, c'est dingue, je suis agressé, je me défends, je suis blessé et l'assurance estime que je suis en tort et refuse donc d'intervenir !"

Début du mois de septembre, Christophe, chauffeur de bus, avait été agressé à Woluwe-St-Lambert. "Je descendais l'avenue Jespers. Arrivé devant l'École européenne, j'ai dû m'arrêter à cause d'un camion qui bloquait la rue." Après quelques minutes d'attente, Christophe, qui avait vu le camionneur discuter avec une dame sur le trottoir, a klaxonné. Erreur ! "Il est venu vers moi, il s'est mis à côté de la fenêtre. Il m'a agrippé le bras et essayé de me tirer hors du bus." Bien évidemment, vu la manoeuvre, Christophe a heurté le visage de son agresseur. "Il m'a mis une droite. Ensuite, il est retourné dans son camion pour prendre son triangle et m'a frappé avec." C'est ce que l'on peut appeler une agression... D'ailleurs, la police a été appelée et a constaté les faits. "J'ai été blessé et j'ai reçu un certificat d'incapacité de travail pour 7 jours." En principe, le dossier est on ne peut plus clair. "Je viens de recevoir un courrier de ma compagnie d'assurances. Inouï, elle estime que j'ai provoqué intentionnellement la bagarre." Dans son courrier, l'assurance précise qu'elle a basé sa décision sur la déclaration faite par Christophe à la police. "On n'a pas dû lire la même déclaration !", s'indigne Christophe. "D''après votre audition aux forces de l'ordre, vous avez effectivement klaxonné, le tiers se dirige vers vous, votre bras a heurté son visage et il s'en est suivi une rixe à coups de triangle." Christophe ne comprend pas. "Si mon bras a touché son visage, c'est parce qu'il m'a agressé. Alors quoi ?" Alors... La réglementation sur les accidents du travail stipule qu'aucune indemnité n'est due lorsque l'accident a été intentionnellement provoqué par la victime ! "Nous ne pouvons donc pas intervenir en votre faveur !", conclut le courrier. "Et maintenant je fais quoi, moi."

Emmanuelle Praet.
"Et maintenant, je fais quoi, moi." C'est simple Christophe, tu prends contact avec  Julien Courbet et l'équipe de "Sans aucun doute."
programme-tele-tf1-2213412
Ciao, ciao !

Commentaires

reponse je trouve ça très grave d'arriver la
il faut pas lâcher l'affaire
voir même la tv RTL
bonne chance

Écrit par : lakhdar | 17/03/2008

Les commentaires sont fermés.