15/04/2008

TEMOIGNAGE DE L'AGRESSION !

Bonjour à tous !

STIB (photo) 03.10.2007. 003 (Small)

"J'ai été agressé sans raison"

Nabil, chauffeur de taxi, en veut à la Stib depuis un accident de voiture. C'est Stéphane, 43 ans, qui a été sa cible !

C'est sous le choc, encore tremblant d'émotion, que Stéphane, un chauffeur de bus de 43 ans, nous raconte son incroyable mésaventure vécue quelques heures plus tôt. C'était hier vers 7 h 15, dans le bus 49, à la hauteur de l'arrêt Prince de Liège, entre Anderlecht et Molenbeek. "Un homme est monté, il portait des lunettes noires. Il n'a pas trouvé son billet tout de suite. Mais vous savez, je ne suis pas du genre à m'énerver". Stéphane a démarré son bus, le temps que l'usager cherche à son aise. "Arrivé à l'arrêt suivant, l'homme s'est mis à hurler comme un fou. Il a pété les plombs. Je lui ai demandé de se calmer, de m'expliquer ce qui n'allait pas". Nabil a hurlé : "C'est à cause de toi que j'ai perdu mon emploi. Je vais t'arracher les yeux..." Stéphane n'a pas compris. "Comme le veut la procédure, j'ai arrêté le bus. Je ne pouvais pas mettre la vie des gens en danger. Il n'arrêtait pas de hurler. Puis tout d'un coup, il a cassé la vitre de la porte double vitrage !" Tout s'est passé très vite, Nabil a frappé une nouvelle fois, mais à présent vers Stéphane. "Il a brisé la vitre de conduite. Il me l'a éclatée en pleine figure. J'ai eu des éclats dans les mains". Pendant ce temps, dans le bus, personne n'a bougé. Pire, certains usagers impatients ont demandé quand le bus allait redémarrer, hurlant qu'ils allaient arriver en retard ! Stéphane, lui, était sous le choc. "J' avais activé le système de sécurité. Une patrouille de la Stib est vite arrivée sur place. L'homme avait été interpellé par un témoin". Quelques instants plus tard, alors que Stéphane était emmené vers l'hôpital en état de choc, Nabil était transféré au poste de police. Il a reconnu les faits. En réalité, Nabil a expliqué qu'il a estimé que Stéphane l'a regardé de travers. Ce regard lui a fait perdre les pédales. Il y a un mois, ce chauffeur de taxi avait eu un accident de voiture avec un bus. Depuis, sa voiture est cassée. Il est donc sans travail. Depuis cette date, il en veut à la Stib. Hier, il a donc pris pour cible Stéphane qui n'avait strictement rien à voir dans son accident. Nabil a été mis à la disposition du parquet de Bruxelles. Un mandat d'arrêt a été requis. Quand à Stéphane, il est en incapacité de travail. "En 10 ans, je n'ai jamais eu la moindre agression. Là, je suis vraiment choqué d'avoir été visé sans raison".

Ciao, ciao !

 

Les commentaires sont fermés.