30/06/2008

UNE NOUVELLE AGRESSION !

P69-6ac95152217a7a6c8b9e9086f016e86e

Bonjour à tous !

Seul contre dix dans une rame entre Jacques Brel et Gare de l'Ouest, un Bruxellois lutte contre la mort !

MOLENBEEK-SAINT-JEAN À l'heure de mettre sous presse, on apprenait qu'un incident très grave s'était produit, hier dimanche, en début de soirée, dans le métro bruxellois, plus exactement sur la ligne 1B entre les stations de métro Jacques Brel à Anderlecht et Gare de l'Ouest à Molenbeek. Lors de celui-ci, un jeune qui se trouvait dans une rame y a été entouré par une dizaine d'autres. Il était seul pour se défendre. Le malheureux a reçu un coup de tournevis en pleine poitrine et s'est écroulé, perdant immédiatement beaucoup de sang. Les jeunes ont profité de la confusion pour s'éclipser Gare de l'Ouest.

Depuis lors, la police de la zone ouest Bruxelles-Midi - Bruxelles-Capitale - Ixelles, renforcée par la police fédérale du métro, tente l'impossible pour les retrouver. La victime se trouve dans un état désespéré. Elle a reçu les premiers soins sur place et a été transportée au service des urgences de l'hôpital Érasme où elle lutte contre la mort. Sa survie ne devra qu'à la présence dans la rame de métro d'une infirmière qui, alors qu'elle se rendait à l'hôpital Érasme pour y prendre son service de nuit, a pu pratiquer les gestes qui sauvent. Le tournevis a pénétré dans la région du coeur.

Le parquet de Bruxelles a immédiatement été informé. On devrait en savoir plus ce lundi matin. Depuis 3 mois, la police fédérale du métro, qui travaille avec des collègues des gares, dénonce une insécurité croissante encore observée notamment par les viols déplorés à la gare du Midi et, en parallèle, pointe du doigt une insuffisance du personnel pour assurer une surveillance ne fût-ce que minimale. Sur l'ensemble du réseau Stib et gares compris, le nombre de patrouilles pour 69 stations est inférieur à cinq... Personne ne savait hier soir si la victime trouvée dans cette rame de métro serait encore en vie ce lundi matin.

Gilbert Dupont (D-H)
 
Une fois de plus, ont peux se rendrent compte du fossé (Gouffre) qui existe entre les déclarations rassurantes publiées dans la presse et la réalité au quotidien. Tant auprès de la police que de la "STIB", dont nous pouvions lire récemment dans leurs rapports annuels que tous les indices de criminalités, d'agressions, de violences, de dégradations, de vandalismes, de fraudes etc, étaient à la baisse. Nous conducteurs maîtres à bord de nos véhicules et au centre du dispositif, nous en faisons quasi tous les jours les frais. Pas plus tard qu'hier soir j'en fût à nouveau le témoin priviliégé, sur la ligne 60, rue des Cygnes, lorsque se présente à moi un homme d'une trentaine d'années ne s'exprimant qu'en anglais (Pakistannais ?) Il monte dans le bus et il me tourne le dos, moi j'attend avant de repartir, il me présente alors un billet de 50€ (?) qu'avec la meilleure volonté du monde je ne pouvais changer et ne voulant pas démarrer, tant que cette personne ne s'acquitte du prix de son trajet. Pour finir c'est une dame qui n'avait rien à voir avec cet individu qui lui à donner 2€ (80FB) qu' il claqua sur mon pupitre. Lors de sa descente à "Schuman" il ne pouvait s'empêcher de remonter vers l'avant pour me lancer à trois reprises des invectives : "You are a really fucking man" et moi de répondre : "Yes i know that", çà c'est la réalité du terrain ! En fait dans notre pays, j'ai plus que l'impression et ceci depuis de nombreuses années que nous ne sommes plus dirigés, il n'y a aucune autorité responsable qui ose prendre des décisions en matière de justice, d'immigrations, de sans-papiers, de code de la route et la situation se détériore de jours en jours. Tant que nos dirigeants de toutes couleurs politiques confonduent se préoccuperont plus de leurs profits personnel (Magouilles) et de ceux de leurs amis (Certains disent parvenus) il ne faut espérer aucuns changements. Quant à moi lors de mes déplacements à Bruxelles ce n'est qu'a titre exceptionnel que je prend les transports en commun et accompagné si possible. Vraiment non merci. Tout va bien !

Des règles toutes simples a respecter, mais si le conducteur intervient attention, la rébellion n'est jamais loin !

Guide du voyageur

Guide du voyageur

Voyager en transport public comporte quelques règles, tant pour votre confort que votre sécurité. Voici quelques précieux conseils pour un voyage sûr, agréable et rapide.

Faites toujours signe à temps au chauffeur pour lui demander l'arrêt

Se placer à hauteur de la porte avant du bus

Laissez d'abord sortir les passagers avant d'embarquer

Montez par la porte avant de bus et présentez votre ticket au chauffeur

Merci de payer en ayant la monnaie exacte (max. 5 euros)

Validez votre ticket et évitez une surtaxe

Avancez vers l'arrière du bus et laissez le passage libre

Soyez courtois et cédez votre place

Pour votre sécurité, tenez-vous

Vidéosurveillance possible

Ne pas s'appuyer contre les portes

Boire ou manger n'est pas autorisé

Ne pas fumer

Ce véhicule est aussi le vôtre, respectez-le

Défense de monter ou descendre durant le signal

Ciao, ciao !