02/10/2008

QUE DIRE ?

54

Bonjour à tous !

Mercredi 01 octobre 2008. L. 54, 17h25-24h45 (7h20). Bus 8185, 83 km.

Que dire de cette journée ? Elle avait mal commencée, une fois debout, je tournais en rond chez moi, bouffé de l'intérieur, avec pleins d'interrogations qui n'auront plus de réponses et pleins d'espoirs qui ne se réaliseront plus. Je me sentais écrasé et étouffé au point de faire des excercices de respiration, et d'essayer de penser a autre chose. Lorsque l'heure du départ, pour "Delta" arrivait. Sincèrement, jamais je n'aurais dût me présenter au travail, dans mon état de déprime. Mais confier mon état a mon médecin et surtout les raisons, ne m'inspiraient pas, ensuite j'ai essayé de me convaincre que la meilleure solution était d'aller travailler, comme si de rien n'était. Je ne me suis pas attardé à "Delta" et je fuyais le regard des quelques collègues présent. Je descends vers la station de métro et je file en direction de la "Porte de Namur", bien en avance sur mon horaire. Je préparerai ma feuille de route surplace dans l'abribus, au grand air et j'enverrai un ultime "SMS" à Denise, en guise de conclusion, pour qu'il nous restent un message positif. Elle y répondra, en restant sur sa position et nous en resterons là, le chapitre est clos. Voilà le collègue qui arrive, je le remplace et je file vers "Luxembourg", pour mon premier départ quasi instantané, faute de temps de parcours et faute de stationnement, comme toujours. Le bus manque cruellement de reprises, la ventilation ne fonctionne que partiellement, les portes sont très lentent à s'ouvrir et a se refermer et un témoin lumineux clignote sur le tableau de bord, avec la mention "Essieux 2", un pictogramme s'affichait également "LP". J'ai continué avec ce bus et en cours de soirée, la situation s'est normalisée. Que signifiaient ces alertes ? Je l'ignore lol ! Je fais le tour de la place du Luxembourg, pour embarquer mes premiers clients, bardaf déja une petite dame la quarantaine (1,52 m) passe en me regardant bêtement et ne montre pas son titre de transport. Alors que dans mon fort intérieur, je m'étais juré de ne pas m'engager a faire le "REB", j'interviens auprès de cette personne, qui je le précise est parfaitement connue de nous et c'est toujours pareil avec elle. Lorsque vous la voyez arriver, vous avez l'impression qu'elle à 16 ans, et fréquentent les lignes 38, 54 et 71 notamment, aussi loin que je me souvienne elle critique tout ce qui concerne notre société de transport. Donc j'interviens, elle me présente son abonnement, "CPAS" et je démarre. Elle revient et me lance "Au lieu d'emmerder le monde, vous feriez mieux de faire en sorte que la "STIB" fonctionne mieux, c'est un calvaire, calvaire". Bienvenue à bord des transports en commun bruxellois ! Je suis resté muet et j'ai laissé dire. Ce premier trajet, s'est fait en retard, encombrements et temps de parcours farfelus, en sont la raison.

Terminus. "Forest Centre"

STIB ( photo) 2008 II 01.10.2008. 001 (Medium)

Le retour vers "Luxembourg" s'est fait dans les mêmes conditions. Troisième départ immédiat, j'arrive à "Bailli", alors que j'avais prévu de ne pas insisté avec les fraudeurs, omniprésent sur le réseau "STIB", un fléau a ce jour qui ne trouve pas de solutions auprès de nos dirigeants. Voilà qu'un homme d'origine étrangère (23-25 ans) vient se jetter dans ma gueule de loup, tellement maladroit à présenter son titre correctement, qu'il en est arriver a attiser ma curiosité. Verdict, abonnement périmé, il me montre une vieille carte "De Lijn" dont je n'ai que faire et je lui propose l'achat d'un ticket. "Je descens alors ! ". Fût sa réponse.

En plus, il faut de bons yeux ! Triste nos conditions de travail !

STIB ( photo) 2008 II 01.10.2008. 004 (Medium)

"Trinité", un véhicule en double file. Le conducteur était au bistro en face, il traverse la rue et me voyant prendre la photo me dit, "Oui prenez là, comme çà on voit que je l'a bouge. Je dois être dessus ?". Il avait un défaut de prononciation et sa façon de s'exprimer était... très gay ! Là aussi, je n'ai rien répondu.

STIB ( photo) 2008 II 01.10.2008. 003 (Medium)

Je m'approche de l'altitude cent, Quentin m'y attendait et me tiendra compagnie deux trajets.

Terminus. "Luxembourg"

STIB ( photo) 2008 II 01.10.2008. 002 (Medium)

Plus tard nous serons rejoint par, Jérémy (Collègue) et le jeune Alexandre, je les remercient tous de leurs présences, nous avons bavarder et je ne pensais plus, a ce que je ne devais pas. Alexandre sera le dernier en ma compagnie, il me quittera à "Luxembourg", vers 23h22 et devra sprinter pour ne pas rater son 95, qui ma t'il semblé était conduit par Cécile, il sera content de la revoir. J'effectue mon dernier aller-retour seul, et je replonge dans mes pensées, qui seront interrompuent à "Fernand Cocq" par une jeune fille qui veut d'abord monter par l'arrière et appuyant sur tout ce qui était a porter de sa main pour ouvrir les portes ! Une fois à l'avant elle passe en m'ignorant et seulement après mon intervention et tout étonnée, elle achètera son ticket, enfin. A "Ma campagne", une dame âgéee circule encore, avec une carte magnétique "65 +" sans valeur. Lors de mon dernier passage à "Forest Gare", m'attend un jeune homme, rien qu' a voir son regard, j'ai compris et je me mets en mode éveil. "Monsieur, si je vous dis que j'ai oublié ma carte "Mobib", je dois payer ?". Il achètera un ticket, voyant qu'il ne m'aurait pas. Enfin à "Trinité", 24h09 deux beaux jeunes hommes désirant se rendre à "Luxembourg", mais trop tard ma destination est "Bailli", un arrêt plus loin. Le premier m'interroge quant à ma destination, pendant que le deuxième monte, sans titre de transports. Vous ne voulez pas nous déposer à l'arrêt suivant ? "Oui, mais dans les règles". Ils descendront. Je ne vais pas mieux ce jeudi, comme l'a dit Carol, "Les choses ne s'oublient pas ".

Ciao, ciao !

 

 

Commentaires

Content de pouvoir continuer à te lire.
Laisse faire le temps Patoche, il arrangera bien des choses.
Je sais, pour être passé par là il y a bien des années, que c'est très difficile, mais c'est ton futur qui est en jeu.
N'oublie surtout pas que tu as des amis avec qui tu peux parler. Pense bien que ceux-ci ne te jugeront pas si tu leur ouvres ton cœur afin de le soulager.
Courage mon pote ;-)

Écrit par : bachi45 | 03/10/2008

t'inquiète, moi j'trouve que la STIB c'est extra: je vais où je veux, pour pas trop cher, j'ai pas de blèm d'embouteillage ni de parking grâce à vous tous
PS:jamais je monterai sans payer

Écrit par : la grenouille | 03/10/2008

Les commentaires sont fermés.