03/10/2008

LE 41 N'EST PLUS CE QU'IL ETAIT !

41

Bonjour à tous !

Jeudi 02 octobre 2008. L. 41, 16h42-24h34 (7h52). Bus 8619, 115 km.

Lorsque j'ai pris connaissance de mon service, je croyais passer une soirée tranquille et bien pas du tout, la ligne 41, n'est plus ce qu'elle était. Si je fais une analyse objective, c'est sur l'ensemble du réseau, qu'interviennent toutes sortes de difficultés. (Fraudes, Incivismes, Temps de parcours, Temps de régulations, Matériel etc...) Commencons par le début, j'arrive à "Delta" à la dernière minute, je prépare ma recette, tout à coup, je tombe nez a nez avec une sublime jeune fille ! Je tente une approche et Marie-Claire qui était dans la salle de recette me dit : "C'est ma fille". Je n'ai qu'un mot a dire, "bravo" Marie-Claire, du coup je regrettais de devoir quitter le dépôt, précipitamment afin de rejoindre la station "Herrmann-Debroux", pour le début de ma prestation. Tout comme hier, je complèterai ma feuille de route au grand air, tout en prenant garde de ne pas voir celle-ci s'envoler car si le soleil brillait, il était accompagné d'un vent soutenu, la température n'était pas très élevée non plus. Le collègue arrivera avec un peu de retard. Le service comporte pas moins de six rotations ! (En 2007-2008, il y en avait cinq !) Le bus est un vieux "SB 250", qui n'a aucunes reprises, un chauffage très faible, (Heureusement il ne gèle pas) plus tard dans la soirée lorsque la météo déversera, quelques litres d'eau, je verrai mon poste de conduite se transformer en salle de bain !

Terminus. "Héros".

STIB ( photo) 2008 II 02.10.2008. 001 (Medium)

Histoire d'eau !

STIB ( photo) 2008 II 02.10.2008. 002 (Medium)

J'effectue mon premier départ en direction d'Uccle, j'arrive à "Vignette", (3ème arrêt) rappel d'une dame qui monte dans le bus sans rien montré, sa réaction : "Une fois on le demande, une fois pas". Ma réaction : "On ne doit pas le demander, c'est aux voyageurs de le présenter spontanément". J'arrive à l'heure à "Héros", et pendant mon stationnement, les questions habituelles : "Vous partez dans combien de temps ?". Se présente une dame sénior, qui me dit :"Bonjour" et s'en va. Je lui demande son titre de transport et elle me montre, une ancienne carte magnétique, qui sauf erreur de ma part n'est plus valable, je lui en fait la remarque. "Tiens c'est la deuxième fois qu'on l'on m'en fait la remarque aujourd'hui". "Le samaritain", était aussi sur la ligne 41, cet après-midi, ne chercher pas plus loin. Je ne vais pas rentrer dans les détails concernant les séniors, j'ai dût demander un nombre incroyable de fois la présentation ou la validation du "Pass Mobib". Pour certains ils employaient leurs cartes pour la première fois et il fallait voir leurs façon de procéder inouï. A ma question, vous n'avez pas lu le formulaire explicatif, avec le mode d'emploi ? "Si, mais on est vieux, on ne comprend rien !". J'effectue mon départ de "Héros", en profitant de la phase verte, une dame fera le tour du square en courant, comme d'habitude serais-je tenté d'écrire, en vain je n'ouvre pas en dehors des arrêts. A"Gendarme", un jeune pose sa carte "Mobib" sur le valideur qui reste muet et s'en va. Mon appareil étant en parfait état de fonctionnement, je le rappelle, il me montre sa carte, qui je le signale, est identique a une carte de banque, cette dernière est légèrement abimée, mais la puce est intact, rien a faire le valideur ne réagit pas. Je lui demande donc, d'acheter un ticket. Aucune réaction de sa part, si ce n'est de s'asseoir dans le bus. Je lance, un appel radio avec l'espoir d'avoir une réponse a toutes les anomalies concernant la perception et surtout quel doit être notre ligne de conduite, j'attend toujours la communication radio !!! (Cartes 65+ anciennes génération, "Mobib" ne fonctionnant pas) "Archiducs", plusieurs voyageurs dont un monsieur avec son enfant qui se faufile, Je lui fait signe :"Je vais déposer mon fils". Il reviendra acheter un ticket. Question, même avec un enfant, lors de la montée dans un bus, n'est'il pas plus simple d'acheter le ticket immédiatement ? Réponse, oui et c'est même conseillé. Ce retour s'est fait avec 11 minutes de retard. 19h31 à "Montana", une dame la trentaine se présente avec un cocker qui se promène librement, (Juste pour situer la scène) elle se trouve devant mon poste, ne dit rien (J'ignore ce qu'elle va faire, ni ce qu'elle a besoin) commence a chercher dans son sac à mains, elle en retire un porte-monnaie et désire un ticket, (Hou qu'elle m'énerve) je suis déja entre-temps à l'arrêt suivant à "Gendarme", je lui donne son ticket et va rejoindre son toutou dans le fond du bus. Intervention "publicadress" à deux reprises pour demander a cette personne d'oblitérer sa carte. Le genre de personne qui le dont de m'énerver au possible, impossible de réellement d'écrire la situation, il faut le vivre en direct. "Keym", j'ai le privilège de voir arriver cette dame qui ne montrait jamais sa carte 65+ par le passé, maintenant elle fait son show avec son sac à mains. Elle passe son sac au ralenti de haut en bas devant l'appareil, qui ne réagit pas et s'en va. Je lui demande de revenir, puisque mon appareil fonctionne parfaitement et je lui demande de sortir la carte de son sac, "Je dois la sortir de mon sac ?". Tout rentrera dans l'ordre. 20h18, "Keym" une jeune fille veut monter dans le bus avec un ravier de frites, provenant de ce snack devant l'arrêt vers faubourgs. Je lui fait signe que non. Sa réaction :"Quoi je dois les jeter alors ?". Moi :"Non, vous pouvez manger à l'extérieur et lorsque vous avez terminé, vous prenez le bus suivant". Elle se retourne et sans regarder elle jette son ravier à l'extérieur en prenant soin d'étaler les frites sur le trottoir. (16 ans) 20h40, j'effectue mon départ de "Héros" et dès que je m'engage avenue de Fré, je sent une odeur de frites dans le bus, l'odeur sera persistente et lorsque je me présente à "Houzeau", je serre mon frein, j'ouvre les portes du milieu et arrière et je remonte lentement vers l'arrière de mon bus, je lisais sur les visages des quelques personnes présentent comme une angoisse. Je trouve la coupable, une jeune fille africaine de 16 ans qui mange en cachant son ravier de frites posé sur les genoux et emballé dans un sachet plastique ce qui explique que je n'ai rien remarqué, lors de sa montée. Elle terminera son repas à l'extérieur et prendra le bus suivant. 21h07, "Herrmann-Debroux", la dame au cocker monte a nouveau et oblière la carte du voyage aller, qui est largement périmée, le signal sonore retenti et elle va rejoindre son toutou, "Publicadress" à nouveau pour cette personne et achat d'un nouveau ticket. Lors de mon dernier départ à "Herrmann-Debroux", mon fils Christophe et sa fiançée Elodie passant par là en revenant d'un spectacle au "Cirque Royal" viendront me faire la bise, je ne les verraient que brièvement, mais que çà fait du bien. 23h18, "Keym", voilà Alexandre  qui me rejoint, il tombe au bon moment, puisqu'une famille africaine montent dans le bus, Papa, maman et la grande fille, mais la grande fille passe avec un étui fermé en main. Adeux reprises j'ai dût demander de voir son pseudo abonnement. Elle reviendra à l'avant avec une pièce de 2€ ! Dois-je préciser qu'ils descendront au "Dries". Je tiens à remercier toutes les personnes qui m'ont royalement énervés ce soir, grâce a elles je n'ai pas eu le temps de penser a autre chose. (Boutade)

Ciao, ciao !

Commentaires

Pratique Patrick , pratique peux prendre ta douche pdt le service. LOLL
Passe un agréable wk.
Bises.
Carol.

Écrit par : Carol | 03/10/2008

Les commentaires sont fermés.