12/09/2008

IL FILME SON AGRESSION !

Bonjour à tous !

Il filme son agression!

Insulté dans son bus, Christophe, agent de la Stib, a décidé de garder une preuve.

http://mustang68.skynetblogs.be

"Cette fois, on ne pourra pas dire que ce n'est pas vrai ou qu'on exagère. Voilà, tout est dans la vidéo." Agent de la Stib depuis 13 ans, Christophe en a vu de toutes les couleurs. "J'ai été agressé neuf fois", dit-il presque blasé. "Vous savez, on doit tout accepter et faire semblant de rien. Et pourquoi ? Il n'y a aucune raison pour que je tolère les insultes et les agressions verbales." Trop is te veel...

"Hier, une dame est montée dans mon bus. Elle a passé sa carte devant l'appareil Mobib, réservé aux abonnements." Et ça n'a pas fonctionné... "C'est là qu'elle m'a dit : Qu'est-ce que je fais maintenant ? " Christophe, qui roulait, lui a répondu de repasser la carte.

"Comme je conduisais, forcément, je ne l'ai pas regardée en répondant et c'est là qu'elle a hurlé : Eh connard, tu pourrais me regarder quand je te parle ! " Ce fut ensuite un long monologue de mots choisis... "Et puis, elle m'a demandé mon numéro d'agent pour porter plainte. Ça, c'était trop. C'est à cet instant que je me suis dit que j'allais la filmer." Impossible à ce moment-là de dire que Christophe a exagéré. Et, effectivement, les "Ta g..." ont encore fusé. "Elle a accosté une dame qui était assise en lui disant : Hein, qu'il est impoli ? Et la dame lui a répondu que non. Du coup, la pauvre dame a été traitée de sale p..."

"J'ai avisé la sécurité. Je le lui ai dit. Du coup, elle a défoncé la porte arrière et a pris la fuite."

En filmant cette insulte, Christophe veut lancer un double message. "Un : aux malfrats, ils ne pourront plus nier et, en plus, on aura les preuves noir sur blanc. Deux : à ma direction. J'espère que, comme ça, les agents seront crus et défendus."

Alors que nous interrogions Christophe, un autre chauffeur est venu à notre rencontre. "C'est dingue ce qu'on doit endurer à longueur de journée. Pas de bonjour, pas de au revoir. Même pas un regard. Et lorsqu'on nous adresse la parole, c'est pour dire : Fils de p... Tu es en retard. Ou : Fils de p... T'as fermé la porte alors qu'il est monté par l'arrière et que c'est interdit. Et je ne vous dis pas l'accueil quand on demande à voir l'abonnement..."

Emmanuelle Praet

La Dernière Heure 2008.

Petit message personnel pour Christophe, quant vas-tu mettre en ligne tes photos de vacances ? J'ai hâte de voir ces merveilleux champs de lavandes Mauves !

Ciao, ciao !