07/09/2008

MALENTENDUS !

41
Bonjour à tous !

 

Lundi 01 septembre 2008. L. 41, 17h32-24h14 (7h00). Bus 8208, 93 km.

Nous y sommes, c'est la grande rentrée, terminé les vacances, les plus petits rentrent à l'école, les horaires hiver sont d'application à la "STIB". Nous chauffeurs verront nous une amélioration de nos conditions de travail ? Services plus court, amélioration des temps de parcours, rallongement des temps de régulations, au vu de mon service de ce soir, nous pourrions croire, que mes voeux pourraient devenir réalité, mais je déchanterai bien vite en découvrant mes autres prestations de la semaine. (J'y reviendrai, je cours toujours derrière le retard, que j'ai accumulé à cause de mon problème de pc.) Je me dirige vers "Herrmann-Debroux" pour le remplacement sur ligne, gonflé à bloc vu le beau service qui m'est attribué ce soir, du moins en théorie, car en pratique le début de la prestation commencera par toute une série de malentendus et de tentatives de fraudes, comme chaque jour serais-je tenter d'écrire. J'attend mon collègue à hauteur des escalators de sortie du métro, sa venue est prévue à 17h53 avec le bus 8583. Aux alentours de 17h55 je vois arriver au loin le bus 8208 dont le conducteur met l'afficheur de destination sur "Hors Service" avant de franchir le carrefour "Herrmann-Debroux". Je me dit ce n'est pas mon bus et je reste en attente, quelques minutes plus tard, je constate que le bus 8208 se trouve toujours au terminus, je me dirige vers le collègue tranquillement assis occupé à lire un magazine et je lui demande son n° d'indice, il me dit : "901". C'est bien l'indice du bus sur lequel je dois faire mon service, celà commence bien ! Ce bus était un indice vert, car le 8583 n'était pas sorti du dépôt, je remplace donc ce chauffeur qui me cède son bus, malgré la perte de temps occasionné, je fais le premier de mes départs à l'heure. La bonne nouvelle étant que je dispose d'un "NEW A330", avec quelques petites avaries malgré tout, la première provient du valideur "Mobib" qui n'affiche pas l'heure exacte et le rappel sonore des clignotants ne fonctionne pas. 18h05 départ, 18h07 à l'arrêt "Demey" boum, appelont celà un deuxième malentendu, parmi les quelques voyageurs présents, monte un homme la trentaine, barbe de trois jours, qui tiens dans un bras un enfant (Pas un bébé mais une petite fille de 4-5 ans, qui peut très bien marcher) et dans l'autre un sac de courses, il disparait dans le fond du bus bien assis, dois-je préciser qu'il ne m'avait présenter aucun titre de transport. Rappel de la personne avec le "publicadress". Celà a occasionné une réaction de l'individu qui attaque tout en venant vers l'avant : "Vous pourriez me laisser le temps d'installer mon enfant." (Il était bel et bien assis, lorque j'ai fait mon appel) "Vous n'avez pas le droit de demander mon titre de transport, vous n'êtes pas contrôleur. Il n'y a qu'a la "STIB" que l'on fait çà." Bref toute une série de fausses vérités et le comble, notre homme revient avec une pièce de 2€ ! Je ne reste pas sans réagir et j'appelle la régulation pour une intervention, "Incident recette", encore un malentendu (C'est le cas de le dire) le retour radio, est ponctué par toutes sortes de bruits mais aucune voix audible, génial. Je prend mon gsm et je forme le n° vert et celà continue, personne ne décroche, je recommence, rien celà sonne mais personne ne décroche. Je forme donc un n° payant et miracle je suis en communication avec le régulateur, qui m'annonce qu'il a reçu les informations via la radio et que le véhicule d'intervention fait route. (18h13) je passe par la cité des cas sociaux de la ligne 41, soit l'arrêt "Dries", l'homme descend et en passant devant le bus regarde le n° du bus, il est 18h27 toujours pas de voiture d'intervention, j'avais promis de prévenir si la personne descendais du bus avant leur arrivée, par curiosité je  ne l'ai pas fait. Je poursuis ma route, j'arrive à "Gare de Boondael", là c'est un sénior qui file dans le bus tel un avion, "Monsieur vous avez la carte "Mobib"? Sa réponse, "Je l'ai oublié". Je lui propose l'achat d'un ticket. "J'ai pas d'argent, je sais je suis en tors". Quel début de service en fanfare, ce monsieur n'a ni titre de transport et ne veut pas acheter de ticket. Que faire puisqu'a ses yeux tout cela est normal ? J'attend toujours la voiture d'intervention, on ne sais jamais, peine perdue là aussi ce monsieur descendra à "Montana". J'arrive à "Houzeau", vers 18h43 (8 minutes de retard) se présentent deux jeunes d'environs 16 ans, le premier a un abonnement, le deuxième me dit : "J'ai oublié mon abonnement à la maison, je vais à "Héros", j'assume". Il assumera dehors, car trop c'est trop ce n'est que mon premier trajet et déjà mon service est fichu, je pense déja a mon week-end prochain, alors que ma semaine ne fait que commencé. "Héros". Départ immédiat 18h46, (1 minute de retard) j'arrive à "Sainte-Elisabeth" et alors que je ne l'attendais plus, voilà dans l'autre sens la voiture d'intervention, qui est devenu maintenant inutile, mais le passager viens tout de même a ma hauteur, afin de noter mon n° d'agent, pour son rapport et me dit : " Le dispatching nous a donné une mauvaise info et nous a  envoyé vers "Herrmann-Debroux." J'ai l'impression d'entendre une cassette enregistrée, car ce sont toujours les mêmes excuses, toujours les mêmes malentendus. Il est 18h53 !  Lors du trajet suivant en direction d'Auderghem, je repasse par le "Driestement" quartier du "Dries", (20h18) j'embarque un homme, je suis prêt à démarrer, qu'une dame africaine qui marchait vers la rue du Taillis se ravise en me voyant et viens vers moi, en courrant tout en se traînant. Je lui demande son titre de transport, elle répond : "Je l'ai oublié à la maison, j'habite là."(Me montre l'immeuble de l'autre coté de la rue, mais celà je l'avais déja deviné) Rajoute : "Je vais à la place Keym." "Dans ce cas, je vous propose l'achat d'un ticket." Elle me montre sa carte de banque, qu'elle avait en main. Je lui dis : "Aller chercher votre abonnement." Elle me répond : "Vous allez m'attendre ?" (Je n'invente rien) "Non vous prendrez le bus suivant." Dès le départ de 20h50 à "Herrmann-Debroux", plus rien à signaler, tout simplement parce qu'il n'y avait que très peu de voyageurs.

Terminus. "Héros".

STIB ( photo) 2008 II 01.09.2008. 001 (Small)

 

STIB ( photo) 2008 II 01.09.2008. 002 (Small)

Terminus. "Herrmann-Debroux". Fin de service.

STIB ( photo) 2008 II 01.09.2008. 003 (Small)

Ciao, ciao !