06/09/2008

LES DES SONT PIPES !

60

Bonjour à tous !

Vendredi 29 août 2008. L. 60, 16h26-24h55 (8h29). Bus 8222, 114 km.

Le coup de massue, pour ce dernier jour de travail avant le week-end, avec pour le troisième jour consécutif, une prestation dépassant de loin les 7h30 et toujours pas de congé conpensatoire en vue, pire des messages proposant des congés travaillant à la place. Travailler toujours plus dans de mauvaises conditions, non pas pour gagner plus, mais pour payer encore et toujours plus d'impôts. La prise sur ligne se fera à "Schuman" en direction de "Calevoet" à 16h53 précises. Je monte a bord du bus, premier réflexe, je jette un oeil vers le "Mobib". Encore une fois les dés seront pipés !

STIB ( photo) 2008 II 29.08.2008. 011 (Small)

Quant aux autres avaries, je vous laisse juge. Le volant est bien trop haut et n'est pas correctement en place, impossible de le rabaisser, car la commande des clignotants touche la planche de bord, merci encore au matériel roulant de Delta.

STIB ( photo) 2008 II 29.08.2008. 008 (Small)

 

STIB ( photo) 2008 II 29.08.2008. 007 (Small)

Bonne nouvelle, l'itinéraire est rétabli à hauteur de la chaussée de Saint-Job et de la rue Papenkasteel. Mauvaise nouvelle le rond-point est tellement décentré, que lorsque l'ont se dirige vers "Ambiorix", ont se retrouve pratiquement sur le plateau du "Homborch" !

Direction, "Calevoet".

STIB ( photo) 2008 II 29.08.2008. 014 (Small)

 

STIB ( photo) 2008 II 29.08.2008. 015 (Small)

Direction, "Ambiorix".

STIB ( photo) 2008 II 29.08.2008. 017 (Small)

Terminus. "Ambiorix".

STIB ( photo) 2008 II 29.08.2008. 001 (Small)

 

STIB ( photo) 2008 29.08.2008. 003 (Small)

Pendant ce premier stationnement à "Ambiorix", une jeune dame d'environs 35 ans, a peine, blonde et charmante a souhait me demande en anglais les heures de départ aux alentours de 20h00, aucune heure de départ n'étant précisée à l'endroit de l'arrêt de service. Je prend ma feuille de route et je lui indique, 20h00, 20h20 mais surtout "fourty past eight with this bus and this driver, so i can see you again !". Elle souri et me répond : "Of course". Elle s'exprimait en anglais, mais je dirais plutôt que sa nationalité serait Hongroise, Tchèque, bon j'arrête. Miracle je parviens à l'heure à "Calevoet", je fermerai mon bus à clé, en verrouillant la petite trappe, car je désire me rendre au sanitaire (pipi) à la gare de Calevoet, je prendrai une boisson avec moi, pour ne pas mourrir de soif en cours de route, car c'est assez éloigné de mon terminus.

Terminus. "Calevoet", bus hors service et fermé.

STIB ( photo) 2008 II 29.08.2008. 005 (Small)

Comme à San Francisco, je braque les roues vers le trottoir, c'est plus prudent.

STIB ( photo) 2008 II 29.08.2008. 006 (Small)

A mon retour, je profiterai de la gentillesse d'une dame sénior et je lui demanderai, un sac plastique qu'elle avait sur elle, pour mettre définitivement cet appareil hors service. Celà m'évitera par la suite de répèter sans cesse, aux personnes voulant valider, que l'appareil ne fonctionnait pas. Vous allez voir que dans un des prochains magazine de "Aux fil des lignes", il y'aura un article pour dire que le "Mobib"est une réussite totale.

STIB ( photo) 2008 II 29.08.2008. 009 (Small)

Parmis les titres présentés, nombreux sont identique a celui-ci, aucun logo "STIB" et pas de carte "Mobib" que du papier, il y'a encore des milliers de cartes magnétique 65+ en circulation.

STIB ( photo) 2008 II 29.08.2008. 013 (Small)

Chaussée de Vleurgat, accrochage bus, taxi.

STIB ( photo) 2008 II 29.08.2008. 019 (Small)

20h40, la jolie dame de tout à l'heure a tenu parole, elle est présente avec une amie et lors de mon approche à l'arrêt d'embarquement me fera de grands signes, elles descendront à "Vleurgat" et le temps du feu rouge je regardais dans sa direction, elle me fera au revoir de la main. A cet instant monte dans le bus une autre jeune dame, la trentaine également tout sourire, qui elle me demande si je passe par la place de Saint-Job, j'ai failli partir dans un fou rire, en me disant c'est pas possible. Arrivée à destination elle me souhaitera, "Bon courage et bonne soirée". Moi de poursuivre ma route sur mon nuage. Retour vers "Ambiorix", j'approche de l'arrêt "Houzeau" et dans l'obscurité je vois courrir face à moi une ombre, plus je m'approchais plus la silhouette se dessinait dans le noir, c'était une fille aux longs cheveux jean's moulant, hauts talons, une fois à bord du bus je découvrirai une fille Bomba Latino, tout essouflée, souriante, les yeux parfaitement maquillés et un décolleté plus que généreux, a partir de cet instant j'ai bien crût que l'on me faisait une blague. Je vous rassure tout de suite, ce n'était pas une blague le rêve à prit fin, et je suis rentré seul pour profité de deux jours de repos.

Quelques exemples d'embûches et d'obstacles sur le parcours. Chaussée de Saint-Job.

STIB ( photo) 2008 II 29.08.2008. 020 (Small)

Rue Edith Cavell.

STIB ( photo) 2008 II 29.08.2008. 021 (Small)

Rue Gray.

STIB ( photo) 2008 II 29.08.2008. 022 (Small)

 

Deux jours de congé (Small)

Ciao, ciao !