06/08/2008

DE MAUVAIS POIL !

95

Bonjour à tous !

Mardi 05 août 2008. L. 95, 15h54-24h18 (8h24). Bus 8839, 105 km.

C'est un beau congé de récupération, (Lapsus !) heu je voulais écrire un beau service de 8h24 sur une ligne difficile que je termine ma série de quatre jours. Je remplace Jean-Louis au "Cimetière d'Ixelles" à 16h18 en direction de "Wiener", en parlant de direction, le volant de ce bus 8839, doit être maintenu vers la gauche, (même en ligne droite) par contre les freins eux tirent à droite ! L'airco fonctionne heureusement, car sur ce premier petit bout de trajet qui me conduit vers Boitsfort, j'ai déjà une dame agée qui me demande de descendre par devant à "Ortolans", comme j'aime que les choses soient carrées, mon humeur du jour qui n'était déjà pas au top déclinera encore plus et c'est franchement d'une humeur excécrable que je poursuis ma prestation. (Je l'ai laissée descendre par devant)

"Wiener". Terminus.

STIB (photo) 2008 05.08.2008. 001 (Small)

Le "Mobib" qui équipait mon bus, finira lui aussi par m'exaspérer, les quelques voyageurs qui voulaient valider leurs "Pass", se voyaient presque tous refusés et ils partaient dans le bus, j'insistais auprès d'eux pour qu'ils recommencent en visant la cible et sans bouger et celà fonctionnait, dur, dur. Je roule vers la ville, à hauteur de "Rodin" montent un groupe de jeunes Africains 14-17 ans, une partie de leurs amis attendent pour traverser l'avenue de la Couronne au carrefour de l'avenue Rodin et que firent-ils bien sûr ils empêchent la fermeture des portes afin que je ne puisse poursuivre ma route. Ils sont tous aglutinés sur la plate-forme avant et un d'eux me dit : "Monsieur, celà paye bien un chauffeur de bus ?". J'ai répondu par : "Avancez s.v.p. il y'a de la place dans le fond". J'ai failli répondre par : "Pas assez, pour supporter les emmerdeurs !". Je me présente au terminus de la "Bourse", j'ouvre les portes montent entre-autres une dame qui me demande : "Vous partez pas tout de suite ?". Elle aura vite compris qu'elle ne devait pas insister, je n'étais pas a prendre avec des pincettes ce soir. "Wiener" 18h05, se présente une sénior qui passe sa carte "Mobib" dans tous les sens sans résultats, je quitte mon poste, je le fais moi-même et sans aucune difficulté je valide son "Pass". Retour vers la ville, toujours les validations "Mobib", qui posent problèmes à certains, alors qu'avec un peu de doigté cela fonctionne tout seul. Je quitte la "Bourse" cette fois pour le départ de 18h55, bardaf l'airco m'envoit une grosse bouffée de chaleur, je dois me résoudre à le mettre hors service. Je profiterai du terminus suivant pour mettre le bus totalement hors service, en espérant récupérer l'usage de l'airco et tel un appareil électro ménager, cela fonctionne à nouveau. Le voyage de la "Bourse" (20h25) vers "Wiener" sera encore une fois animé, avec à "Luxembourg" un jeune Africain (16 ans) qui me dit : "J'ai oublié mon abonnement". Il n'avait pas fini sa phrase que j'avais déjà un ticket d'un voyage en main et je le lui proposais a sa grande stupéfaction ! Quoi, le chauffeur de bus veut me faire payer mon voyage. Il me répond : "J'ai pas !". (D'argent) D'un ton sec, je lui dit : "La porte est ouverte" et il descendra. Quelques instants plus tard à "Pont du Germoir", cette fois un jeune homme de 25 ans et bien Belge, cool en bermuda long cheveux et chaussures bateau mains en poche, passe devant moi en faisant une mimique, je suis désolé, je prend le bus sans titre de transports. Il a mal choisi son jour, mon humeur n'étais vraiment pas bonne. "Monsieur, monsieur" (2x). Il cherche un peu dans son porte-feuille pour faire bonne figure sans doute et me dit finalement : "Je descend". J'ai rajouté : "Celà vaut mieux". Toujours le même trajet, mais cette fois au "Cimetière d'Ixelles" passent deux jeunes filles 20-23 ans à qui je rappelle les règles, je verrai un abonnement et pour l'autre se sera l'achat d'un ticket ! Je signale aussi que j'ai bloqué l'ouverture des portes après 20h00, mais là aussi c'est peine perdue, des stewards j'en ai pas vu des contrôles non plus ! Vers 22h16, "Cimetière d'Ixelles" monte un monsieur agé (64-66 ans ?) il n'a aucun titre de transport à me montrer : "Monsieur" je lui montre l'appareil "Mobib" sa réponse : "Quoi il y'a un probléme ?", j'attend qu'il valide son "Mobib", puisqu'il en possède un, encore une fois il est incapable de le faire, je lui indique la cible et celà fonctionne. Il s'en va et j'entend qu'il marmonne "Qu'ils sont chiants", là aussi j'ai mordu sur ma chique pour ne pas répondre. Je me trouve à la "Bourse" pour mon dernier départ à 23h16, monte un 65+,que l'ont connait nous chauffeurs parce qu'il est toujours ivre, parle tout seul avec une voix grave et un accent Bruxellois et circule généralement entre la "Bourse" et le "Grand Sablon", il veut m'impressionner en faisant joujou avec sa carte magnétique en l'a collant sur la vitre, mais je détournais mon regard dans la direction opposée, il ne fait pas partie des gens que j'estime. Quelques instants après un autre Bruxellois agé, en costume cette fois portant la veste a bout de bras, passe sans rien montré, je l'interpelle il me dit : "On ne m'a jamais rien demandé, j'ai 82 ans ??? Je refuse. Vous voulez mon nom ?". J'ai failli répondre : "Non je le connais, Duc.n !". J'ai simplement appelé le dispatching, il est descendu aussitôt, traversant la rue en me regardant de travers et en vociférant, avant de monter dans un taxi. Lorsque le régulateur a décroché, j'ai annulé mon message en expliquant le soucis.

Rue du Luxembourg, où se produisent de nombreux accidents.

STIB (photo) 2008 05.08.2008. 002 (Small)

 

STIB (photo) 2008 05.08.2008. 004 (Small)

Insolite, 16h13 il fait nuit le 05.08.2008. On va droit dans le mur avec le "Mobib" la plupart du temps celà ne fonctionne pas et les voyageurs sont très peu enclins à valider leurs "Pass" correctement et spontanément, quant aux fraudeurs ils peuvent se frotter les mains ont leurs facilitent grandement la tâche !

STIB (photo) 2008 05.08.2008. 005 (Small)

En week-end. Je peux goûter aux saveurs des bonnes bières du pays de la bière !

STIB (photo) 2008 05.08.2008. 006 (Small)

 

Deux jours de congé

Ciao, ciao !