13/12/2007

VANDALISME !

Bonjour à tous !

STIB (photo) 17.11.2007. 003 (Small)

Un petit groupe de jeunes a perturbé mercredi matin, pendant 9 minutes, le réseau de métros bruxellois entre les stations Arts-Loi et Beekkant, en bloquant délibérément les portes et empêchant de la sorte le départ d'une rame, a-t-on appris auprès de la Société des transports intercommunaux bruxellois (STIB), selon qui ce type d'incident est fréquent.
Un métro ne peut pas démarrer tant que toutes les portes de la rame ne sont pas fermées. "Certains jeunes le savent et ils maintiennent volontairement les portes ouvertes pour empêcher le départ du métro", a expliqué An Van Hamme, porte-parole de la STIB. "Il ne s'agit donc pas de personnes qui bloquent la porte pour permettre à un ami de monter. Même si cela arrive aussi très souvent, évidemment".

La "STIB" sanctionnera davantage les incivilités.

A partir du 1er février prochain, la STIB imposera des amendes administratives pour une série d'incivilités commises sur son réseau telles que dégrader ou salir le matériel, arrêter les escalators, refuser de présenter son titre de transport etc. La décision a été prise ce jeudi par le gouvernement bruxellois. Celui-ci a adopté un arrêté dans ce sens.
De 75 à 500 euros
Concrètement, outre la surtaxe de 84 euros déjà appliquée sur certains délits essentiellement en matière de fraude au titre de transport, le montant des amendes administratives ira de 75 à 500 euros en fonction de la gravité de l'acte sanctionné et du danger qu'il fait courir pour le public et pour l'exploitation du réseau. Perturber l'ordre, gêner ou déranger les personnes, ou refuser de présenter son titre de transport pourra coûter à l'usager de 75 à 250 euros. Pour les infractions représentant un danger plus grand (bloquer ou faire ralentir volontairement des véhicules de la STIB, placer des objets sur les voies, ...) la note pourra s'élever de 150 à 500 euros.

Mon avis : Wait and see !

Ciao, ciao !