26/10/2007

LA LIGNE 17 TOUJOURS PAREIL !

17

Bonjour à tous !

Jeudi 25 octobre 2007. L. 17 17h11-24h39 (7h28). Bus 8025, 109 km.

Reprise en douceur sur la ligne 17, qui est une petite ligne que l'on imagine conviviale parce qu'elle traverse les communes d'Auderghem et de Watermael-Boistfort, dans un cadre agréable fait de nombreux espaces vert. La réalité est bien différente. Commencons par le début, je me dirige vers le terminus provisoire situé avenue Michiels, près du pont Beaulieu toujours en cours de rénovation. J'attend mon collègue et voilà qu'arrive au loin non pas mon bus mais Marie-Claire qui va rendre visite à une amie Katia, dont je connais le prénom, car c'est une fidèle lectrice de nos blogs et surtout une cliente "STIB". Peu après voilà mon bus, je m'installe, sort de mon sachet plastique ma peau de chamois imbibée d'eau et de détergeant et je nettoie le volant, la commande des clignotants et les boutons d'ouverture de portes, tout celà sous le regard de Marie-Claire, qui se demande, mais que fait-il ? Il faut savoir que nos bus sont tellement sales que je n'ose imaginer tenir ce volant, gras et collant durant 7h30 en moyenne sans l'avoir nettoyer au préalable. Je démarre et déposerai Marie-Claire à l'arrêt suivant, lui demandant de remettre mes amitiés à notre lectrice. J'arrive à "Keym", voilà la première sénior qui passe sans montrer son abonnement. J'ai quelques minutes de stationnement à "Heiligenborre", je ferai quelques photos.

"Heiligenborre"

STIB (photo) 25.10.2007. 001 (Small)

 

STIB (photo) 25.10.2007. 002 (Small)

 

STIB (photo) 25.10.2007. 003 (Small)

Je reprend la route et à nouveau deux séniors qui m'ignorent en montant dans le bus et à "Beaulieu" une quatrième, en à peine un aller-retour ! Je n'ai rien dit, car celà devient lassant de répéter toujours les mêmes remarques.

Histoire de mettre un peu d'ambiance dans le quartier de la place Wiener, vers 19h10 ce seront pas moins de cinq bus articulés qui sèmeront un début de pagaille, celui de droite est en panne, celui de gauche vient dépanner, le 8837 va vers la ville mais doit attendre car face à lui encore deux bus dont un dépasse, on ne voit que ses feux sur la photo !

STIB (photo) 25.10.2007. 004 (Small)

Le meilleur est à venir et ce sont les jeunes qui seront à l'honneur. Le premier se présente à "Heiligenborre" peu avant le départ de 19h50. En guise de bonjour, il me demande dans combien de temps, je pars ! Je répond "on va partir" et le jeune garçon (17ans) va s'asseoir tranquillement dans le fond du bus ! Je prend le "public-adress" et demande à cette personne de revenir montrer son titre de transport. Il vient à l'avant et me dit "je suis un habitué des "TEC" ??? Il cherche dans son porte-feuille, une carte de visite par-ci, une carte de visite par-là et au bout du compte aucun titre de transport. Je lui propose un ticket à 2€, celà tombe bien, j'en ai quelques uns à disposition, mais notre client n'a pas d'argent. Sans se déstabiliser il me sort, "je vais au "Trois-Tilleuls" celà pose un problème ?". Hip, hip, hip hourra, c'est sur moi qu'il tombe. "Vous n'avez ni titre de transport, ni argent, que croyez vous qu'il va se passer ?". J'ouvre la porte et il descendra. Durant ce trajet, je récupèrerai Marie-Claire et je ferai brièvement la connaissance de Katia et de sa chienne Ranya. (Un braque Hongrois à poil court. Celà je ne l'aurais jamais su, je l'ai demandé par mail, car Katia m'a envoyer un mail qui m'a fait avaler mon café de travers, tellement j'étais confus, que des compliments, merci encore.) A partir de 21h00, une déviation est mise en place pour cause de travaux d'asphaltage avenue Beaulieu. En direction d'"Heiligenborre" nous quittons le terminus situé avenue Jules Cockx (arrêt l. 71 vers ville) ensuite le boulevard des Invalides, la chaussée de Watermael et l'avenue des pêcheries. Au retour même itinéraire, rejoindre le terminus via la rue Charlent.

Terminus provisoire avenue Jules Cockx.

STIB (photo) 25.10.2007. 010 (Small)

 

STIB (photo) 25.10.2007. 011 (Small)

Un peu plus tard, alors que je venais de faire trois voyages sans soucis, voici notre deuxième spécimen. J'arrive à "Trois-Tilleuls" en direction d'Auderghem à 22h15, dans l'obscurité un jeune Nord-Africain (17ans) me fait signe, je vois ses yeux dans le noir qui me regardent, je me dis Patrick, çà c'est un client pour toi ! Il monte me dit "bonsoir", cool et va s'asseoir. Je le rappelle et je demande son titre de transport. Il répond "en fait je l'ai oublié à la maison". Dans ce cas il faut acheter un ticket auprès du chauffeur, sinon c'est à pieds. Lui "Non, non , je vais payer". Je lui donne son ticket, mais il ne l'oblitère pas, il ruse. J'interviens à nouveau, çà y est tout est en ordre, ouf. La dernière sera à Wiener" vers 22h38, une jeune fille (16 ans) toujours le même scénario, pas de ticket à présenter au chauffeur, elle demandera de l'argent à son copain pour s'acheter un beau ticket.

Pub !

STIB (photo) 25.10.2007. 007 (Small)

Quelles belles couleurs !

STIB (photo) 25.10.2007. 009 (Small)

 

STIB (photo) 25.10.2007. 006 (Small)

Ciao, ciao !