03/05/2007

SUITE DE L'AGRESSION SAUVAGE !

Ils avaient été filmés alors qu'ils agressaient sauvagement Daniel (dans le coma depuis) 48 ans, dans la station de métro Delta.

Habitués à des affaires de violence, les policiers ont pourtant été outrés lorsqu'ils ont visionné les images de la sauvage agression dont a été victime Daniel, 48 ans, un usager du métro.

"Il rentrait chez lui, ce vendredi soir. Il prenait toujours le métro. Mais là, il est sorti une station plus tôt que d'habitude. Il a sans doute tenté d'échapper à ses agresseurs", nous explique Betty, sa belle-soeur. En vain. Les cinq malfrats étaient plus déterminés et surtout plus forts que lui.

Alors qu'il se trouvait sur le quai de la station Delta, il a été victime du vol avec violence de son portefeuille. Les malfrats auraient pu en rester là, mais, après avoir fait demi-tour, ils sont revenus sur leurs pas. Daniel, déjà sonné par les premiers coups reçus lors du vol, n'a rien pu faire pour se défendre. Sa fille a pu voir les images filmées par les caméras de surveillance du métro. "Elles sont ignobles", poursuit sa belle-soeur.

On y voit clairement les jeunes voleurs rouer de coups la pauvre victime clouée de douleur au sol. "Ils tapaient sur tout le corps. Les agresseurs lui ont sauté dessus pieds joints, prenant même des élans comme au catch", nous explique un proche de l'enquête.

"Ils l'ont tiré par les pieds alors qu'il était inconscient, avant de le tabasser encore."

Daniel ne s'en relèvera jamais. Il est dans le coma. C'est devenu une plante. Si on lui enlève le respirateur, il meurt. Tout ça pour quoi ? Un portefeuille retrouvé vide dans une poubelle du métro.

Déterminés à retrouver les crapules qui avaient commis cet acte odieux, les policiers de la police fédérale, section brigade métro, ont décidé d'aller plus vite que l'informatique. En principe, les images de l'agression auraient dû être transmises via le système informatique aux zones de police. Convaincus que les agresseurs étaient déjà connus, les policiers se sont rendus en personne chez leurs collègues de la locale de Watermael-Boitsfort.

Un des inspecteurs de quartier a reconnu un des principaux auteurs. Gagné ! Quelques heures plus tard, les cinq agresseurs, dont quatre déjà bien connus du parquet de Bruxelles, étaient identifiés. Hier après midi, cinq perquisitions ont été menées. Elles se sont soldées par l'arrestation de cinq malfrats, tous majeurs.

Déférés devant le juge d'instruction, ils ont été placés sous mandat d'arrêt.

Bravo, aux policiers eux-mêmes choqués par les images des caméras de surveillance ! A la justice d'être cohérente et d'être intransigeante et sans pitié, ce qui me révolte, c'est que une fois de plus ce sont des multi-récidivistes bien connu de la justice, et qui étaient libres de recommencer leurs méfaits. Je suis aussi outré d'apprendre que celà se passe à quelques mètres de notre lieu de travail ! Ma réponse est claire, l'euthanasie, pour ces crapules.

art_43479 Daniel !

 

Ciao, ciao !