18/04/2007

PAS DE GREVE !

Bonjour à tous !

 

Pas d'action de grève sur le réseau de la STIB vendredi.

Le personnel de la STIB ne sera pas en grève vendredi, si l'on en croit l'issue des assemblées générales des délégués des trois organisations syndicales, représentatives de cette entreprise publique de transport qui emploie 6.000 personnes dans la capitale.

Un préavis de grève arrivant à échéance vendredi prochain, le 20 avril, avait été déposé il y a quelques jours par le front commun syndical, dans le cadre des négociations tendues en vue de la conclusion d'une nouvelle Convention Collective de travail au sein de la société.

Propositions acceptées
Les dernières propositions de la direction ont été acceptées par une large majorité des délégués des syndicats CGSP, CCSP et CGSLB réunis mercredi en fin de journée, a indiqué le délégué CGSP Alex Vonck, interrogé en début de soirée. L'information a été confirmée par le directeur général de la STIB, Alain Flaush.

Ces dernières propositions reposent essentiellement sur l'octroi d'une augmentation barémique de 30 euros avec effet rétroactif au premier janvier dernier et sur la prolongation dans les grandes lignes du dispositif en vigueur pour les fins de carrière.

Contrairement à leur attitude au sujet des propositions précédentes, les délégués permanents s'étaient engagés à défendre celles-ci devant les assemblées générales. Au sein de l'assemblée des délégués CGSP où se profilait le positionnement le plus dur, l'ultime proposition avancée par la direction mardi dans le courant de la soirée a été accueillie positivement par une "majorité confortable", a affirmé Alex Vonck.

Tension
La tension était montée de quelques crans, à la veille des vacances, dans le cadre de ces négociations sociales. Elle avait débouché sur le dépôt d'un préavis de grève arrivant à échéance vendredi, le 20 avril, journée inaugurale du réseau de nuit. Lundi, une réunion en commission paritaire n'avait pas permis de débloquer la situation.

Augmentation du salaire
Globalement, les syndicats exigeaient, depuis le début des négociations, une augmentation barémique liée à l'amélioration du bilan économique de la société. La direction avait quant à elle notamment proposé la mise en place d'un système de bonification et de revoir la prime "chaleur" (une heure de récupération par journée au delà de 27°) en fonction de la situation réelle de chaque agent (les nouveaux trams disposent de l'air conditionné). Dans ses récentes propositions, après avoir renoncé auparavant au système de bonification, la direction a également maintenu le système actuel de récupération liée à la chaleur.

Primes
Avant son ultime proposition de mardi soir, elle avait avancé une autre formule : l'octroi d'une augmentation barémique de 20 euros brut par mois pour chaque membre du personnel barémisé avec effet rétroactif au 1er janvier 2007, d'une autre augmentation barémique de 10 euros à partir du 1er juillet 2008, et une prime unique de 180 euros distribuée le 1er juillet de cette année. Les syndicats, CGSP en tête, s'étaient opposés au concept de prime unique et demandaient de porter l'augmentation barémique de juillet 2008 de 10 à 20 euros par mois. (belga)
Ciao, ciao !