09/03/2007

SOMMET EUROPEEN !

ligne 22aligne 22b
ligne 36aligne 36b
Bonjour à tous !
Dernier jour de travail, avant le week-end et un service sur la ligne 71 que j'ai réussi in-extrémis à changer contre un service sur les lignes 22 et 36. (Merci au collègue) Je vous ai déjà expliqué pourquoi ces changements de lignes lourdes, (71 et 95) ces lignes se font avec des bus articulés et la montée par l'avant obligatoire après 20 heures. Le hic, le chauffeur est seul à bord et n'a aucune maîtrise sur ce qui se passe. Je me dirige vers la station "Mérode" pour le remplacement sur ligne, le quartier "Schuman" étant fermer pour cause de sommet Européen. Une petite déviation est également mise en place, tant sur la ligne 22 que sur la ligne 36. Je prend place à bord du bus 8020, même remarque que pour le 8008, il manque 250 cv sous le capot et en plus la boite de vitesse est lente et le rapport supérieur met un certain temps pour s'engager. Je me dirige vers le Quartier Léopold, et je suis d'emblé retardé par des encombrements assez important. Mais le régulateur veille et me donne un premier demi-tour pour remise à l'heure à la station "Maelbeek". Mon premier départ à "Montgomery" se fera avec 13 minutes de retard, et mon premier départ à "Luxembourg" avec 16 minutes de retard ! Nouvel appel du régulateur et à nouveau demi-tour à "Maelbeek", encore merci à lui, une voix que je ne connaissais pas ! Alors ici je vous demande d'être attentif, étant donné que mon trajet est limité à "Maelbeek" et que je n'ai pas de film "Maelbeek", j'affiche "Schuman", et comme vous le savez on ne passe pas à "Schuman", vous suivez toujours ? Je suis prêt à quitter la place du Luxembourg et se présente une dame qui me demande, il est indiqué "Schuman" vous n'allez pas à "Montgomery" ? Je répond non mais vous pouvez prendre le métro, soit à "Arts-loi" soit à "Maelbeek", elle reste à bord et ensuite me demande et le bus suivant ? Patrick reste calme, il fait beau et tu es bientôt en week-end. Nous arrivons au terminus et cette même dame me dit qu'il est affiché "Schuman" sur mon bus. (Oui, c'est la journée internationale de la femme). Le trajet suivant se fera presque à l'heure et j'arrive à "Montgomery" pour la dernière fois et j'ai 14 minutes de ... stationnement. Je descend de mon bus pour aller au sanitaire, pas tout à fait à peine ai-je mis un pied sur le bitume (un petit pas pour l'homme mais un grand pas pour l'humanité "Armstrong", non pas Lance, certes lui aussi à visité les étoiles mais à coup d'amphétamines, d'e.p.o. et autres testostérones) qu'une demoiselle 18 ans demande, c'est un 22 ou un 61 ? Je dépose mon deuxième pied (sinon c'est la chute) et je répond, je vais vous le dire tout de suite et je regarde mon film latéral et je dis c'est un 22 ! Elle aussi regardait le film latéral, lol. Même pas un, monsieur ou excusez-moi. (Oui, c'est la journée internationale de la femme) Avis aux agents, si vous pouvez évitez, la "Dixi" de Montgomery  faites le, elle sent vraiment très mauvais. Il est maintenant 19h55 et je passe sur la ligne 36, pour trois voyages, qui se sont passés dans le calme absolu. En 25 ans de carrière, je n'ai connu cette ligne aussi déserte, à peine deux ou trois voyageurs par trajet. Les arrêts où l'on prend habituellement du monde personne cette fois-ci. "La chasse","Thieffry","Woluwe", "Saint-Alix","Stockel". Dernier fait à "Mareyde" monte une dame environ 55 ans qui sentait l'alcool et qui veut oblitérer sa carte, mais elle est refusée par le prodata, elle revient chez moi, avec la monnaie pour acheter un ticket et me dit : j'ai jeter le bon ticket à la poubelle ! (Oui c'est la journée internationale de la femme) Terminer pour ce soir, avec et ce malgré deux demi-tour, 99 km au compteur.
Vol stationnaire d'un hélicoptère de la police fédérale au-dessus de l'avenue Froissart, pour surveiller le déplacement d'un chef d'état participant au sommet Européen. Non ce n'était pas la "STIB" qui employait les grands moyens pour assurer la sécurité de son réseau, comme je l'avais cru un moment !

SOMMET EUROPEEN !
Vidéo envoyée par rexr32
Passage de cet homme d'état et de son escorte au carrefour Belliard Froissart.

SOMMET EUROPEEN !
Vidéo envoyée par rexr32
Rue Belliard les encombrements !
STIB (photo) 08.03.2007. 001 (Small)

Chaussée d'Etterbeek, toujours les encombrements !

STIB (photo) 08.03.2007. 002 (Small)

Les chevaux de frise empêchent le passage sur le site propre !

STIB (photo) 08.03.2007. 003 (Small)
Toujours les encombrements !
STIB (photo) 08.03.2007. 004 (Small)
Belliard Froissart !
STIB (photo) 08.03.2007. 006 (Small)

Le grand n'importe quoi au carrefour Belliard et avenue d'Auderghem, un taxi veut emprunter le site propre en sens inverse, décidément rien ne les arrêtent !

STIB (photo) 08.03.2007. 007 (Small)

Avenue des Nerviens !

STIB (photo) 08.03.2007. 009 (Small)

La police était partout, à pieds, à cheval, à moto dans les airs, devant, derrière !

STIB (photo) 08.03.2007. 011 (Small)

Le musée royal d'art et d'histoire.

STIB (photo) 08.03.2007. 012 (Small)

Le cinquantenaire.

STIB (photo) 08.03.2007. 013 (Small)

Mérode que fait-il là ?

STIB (photo) 08.03.2007. 014 (Small)

Les cow-boys rue Belliard circulent sur le site propre en sens inverse, le bus lui doit quitter son site propre, et le conducteur de la Peugeot fait semblant de virer à gauche mais ira tout droit non sans forcer le passage, comme le fait celui de la Jetta. Ce ne sont pourtant pas les policiers qui manquaient mais aucun n'est intervenu. La société dans laquelle on vit est décidément bien malade !

STIB (photo) 08.03.2007. 015 (Small)

Rue Montoyer cette fois toujours les encombrements !

STIB (photo) 08.03.2007. 016 (Small)

Mercedes SLR version STIB !

STIB (photo) 08.03.2007. 018 (Small)

Mercedes SLR. La vraie !

Mercedes-SLR (Small)

Terminus de la ligne 36, sous le pont de la rue de la Loi à Maelbeek !

STIB (photo) 08.03.2007. 019 (Small)

Et je termine, Pascal organise une petite balade ce vendredi dans les cantons de l'est. Il nous à gentiment proposé de l'accompagné Denise et moi ainsi que Vincent, Thierry et Patrick (2). Je l'en remercie, voilà qui nous changera les idées.

Deux jours de congé, court mais tellement bon !

Ciao, ciao !